Logo
Une ville en  développement

Une ville en développement

Des témoins privilégiés

C’est à Vaudreuil-Dorion, aux abords du lac des Deux Montagnes, qu’Esther Gariépy et Marcel Nault ont aménagé leur petit coin de paradis où ils vivent depuis plus de vingt ans.

« Nous résidions autrefois à Kirkland, dans l’Ouest-de-l’Île de Montréal. Nous cherchions une propriété au bord de l’eau, et nous avons découvert l’oasis du Vieux-Dorion avec les arbres, la nature, le calme », explique Marcel Nault. En 1990, le jeune couple avait décidé d’emménager avec ses deux petites filles dans la ville de Dorion, devenue aujourd’hui Vaudreuil-Dorion.

Parmi les principaux attraits ayant séduit le couple, on note la beauté du secteur, les grands espaces permettant d’élever de jeunes enfants de même que la proximité du train et des écoles, auxquels il est possible d’accéder à pied. Membres du Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, Esther et ses filles, Isabelle et Émilie, s’y sont souvent rendues pour admirer les belles expositions. Émilie et Isabelle ont également travaillé à la Maison Trestler, où elles étaient notamment responsables des visites guidées.

Une ville en développement

Au fil des ans, ce que le couple a remarqué avant tout, c’est le développement fulgurant de la ville de Vaudreuil-Dorion. « C’était la campagne ici lorsque nous avons emménagé. J’avais peur de m’y ennuyer! » se souvient Esther. « La ville a énormément changé, mais, dans les rues du Vieux-Dorion, c’est encore tel quel, le secteur n’a pas perdu son cachet », ajoute Marcel. En effet, dans le secteur Dorion, on retrouve des maisons construites il y a une soixantaine d’années, voire depuis plus de cent ans.

Parmi les changements les plus notables, le couple cite l’ajout des lumières de signalisation sur l’avenue Saint-Charles, la croissance accrue de la population de la ville, qui ne s’élevait qu’à 12 000 citoyens à l’époque, ainsi que les petits magasins artisanaux, depuis remplacés par des épiceries, des restaurants et des boutiques.

Aujourd’hui, la famille Nault est ravie du développement urbain, notamment pour l’affluence de services, mais aussi pour le développement durable. « Les pistes cyclables sont très développées, le service d’autobus, les arénas, et, plus récemment encore, le centre Multisports qui est magnifique. Je trouve que les infrastructures sportives pour les familles se sont beaucoup développées », précise Esther.

Le couple souligne également le développement économique et industriel qui engendre beaucoup de nouveaux emplois dans Vaudreuil-Dorion.

Lorsqu’on demande à Esther et Marcel où ils préfèrent se retrouver dans tout Vaudreuil-Dorion, ils répondent sans hésitation : « Ici même, chez nous! »

À l’image de ses parents, Isabelle a également choisi Vaudreuil-Dorion afin d’y travailler et d’y résider. Aimant les grandes villes, Émilie a choisi de résider dans la métropole. Cependant, chaque fois qu’elle revient à la maison familiale, elle se sent chez elle. C’est en effet un petit coin de paradis que la famille s’est aménagé, avec une vue imprenable sur les rives du lac des Deux Montagnes, d’où ils peuvent apercevoir le Château Vaudreuil. Ils ne sont pas près de quitter leur charmante demeure!

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*