Logo
Une signature qui rapporte

Une signature qui rapporte

Fusion de Vaudreuil et Dorion

Le 16 mars 1994, le visage de la MRC de Vaudreuil-Soulanges a changé : les villes de Vaudreuil et Dorion ont fusionné pour devenir Vaudreuil-Dorion, la ville la plus populeuse de la région.

Après plusieurs mois de pourparlers, les maires de Vaudreuil et de Dorion, soit respectivement Monique Girard-Richardson et Jean Lemaire, ont annoncé une entente de principe entre les deux villes le mercredi 1er septembre 1993. Les conséquences de cette fusion seraient nombreuses, tant sur le plan économique que sur le plan social. La fusion, bénéfique aux populations des deux villes, assurerait la qualité de vie des citoyens et accroîtrait les services à leur intention.

En mars de l’année suivante, la nouvelle entité politique était créée, les élus et l’administration de chacune des villes commençant d’ores et déjà à regrouper leurs services.

Puis, en novembre 1994, les citoyens ont élu Jean Lemaire à la tête de leur nouvelle ville. Emballé, ce dernier avait des projets plein la tête, à commencer par l’implantation d’un service de transport en commun. Selon Jean Lemaire, ce service favoriserait le développement de la ville. De grosses entreprises s’établiraient à Vaudreuil-Dorion puisque les employés pourraient se rendre plus facilement au travail.

Une ville en expansion

En 1994, une grande partie du territoire de Vaudreuil-Dorion était constituée de terrains agricoles. Vingt ans plus tard, on ne peut en dire autant. Les résidents ont vu leur ville transformée petit à petit, d’abord grâce à de nouveaux quartiers résidentiels, ce qui a contribué à l’essor démographique de la ville.

À proximité de la métropole montréalaise, Vaudreuil-Dorion est devenue la destination où les jeunes adultes avides de faire carrière ont voulu s’établir et fonder leur famille.

La population de Vaudreuil-Dorion, qui s’élevait à un peu plus de 18 500 citoyens en 1995, compte aujourd’hui près 36 300 résidents, soit près du double. Seulement entre 2006 et 2011, sa population a augmenté de 29,1 %. En 2010 et 2011, Vaudreuil-Dorion était d’ailleurs la ville présentant le plus haut taux de natalité de toute la province. En effet, au 1er juillet 2010, le taux de natalité s’élevait à 16,47 naissances par 1000 habitants. En 2012, la ville figurait au deuxième rang en matière de taux de natalité au Québec.

De plus, en raison d’une immigration grandissante, plusieurs nouvelles écoles ont vu le jour, notamment l’école primaire Hymne-au-Printemps et l’école trilingue Écolita. Et cela est sans compter que la ville accueillera cette année une toute nouvelle école communautaire entrepreneuriale consciente, la première école du genre pour la Commission scolaire des Trois-Lacs.

Enfin, Vaudreuil-Dorion présente un taux de chômage des plus bas, soit 4,3 %, comparativement à 7,2 % dans l’ensemble de la province.

Développement économique

Le Méga Centre

De plus, la Ville a grandement changé avec l’arrivée de nombreux commerces, notamment le long du boulevard de la Gare. Il faut admettre que Vaudreuil-Dorion a été fort visionnaire en allant de l’avant avec le développement d’un centre de vente au détail d’un type nouveau, extrêmement intéressant et situé dans un emplacement des plus stratégiques. Aujourd’hui, avec l’implantation de plusieurs grands détaillants, le Méga Centre Vaudreuil est devenu la destination régionale pour le magasinage.

De plus, à l’heure actuelle, Vaudreuil-Dorion est l’une des villes, sinon la ville, qui connaîtront un essor des plus fulgurants dans la région métropolitaine du Québec d’ici les 10 prochaines années. Avec ses sept parcs industriels, la Ville est axée sur le développement économique. Son emplacement stratégique à la jonction des autoroutes 20, 30 et 40 lui confère un statut privilégié auprès des développeurs.

Avec l’aide de la Chambre de commerce et d’industrie de Vaudreuil-Dorion, qui promeut le développement socio-économique de l’entreprise privée, et grâce à l’appui du Centre de développement local Vaudreuil-Soulanges, qui favorise le développement industriel, commercial, touristique et agricole de la région, Vaudreuil-Dorion s’assure un avenir prospère.

Ainsi, la fusion a créé un attrait tant au point de vue démographique qu’au point de vue économique. En 2013, la Ville a notamment annoncé un investissement de 1,3 G$ de la firme de télécommunications suédoise Ericsson. Conséquence de la fusion, cette nouvelle entraînera des retombées économiques à long terme.

C’est donc dire que la fusion de Vaudreuil et Dorion a été très fructueuse. Chacune a su mettre ses atouts à profit, et Vaudreuil-Dorion a su se positionner comme un emplacement de choix, convoité autant par les familles que par les grandes entreprises. Elle est animée de l’effervescence d’une ville en pleine expansion.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*