Logo

Un développement en accélération

Julien TurcotteJulien Turcotte est optimiste

Le directeur général du Centre local de développement (CLD) de Vaudreuil-Soulanges voit plusieurs axes de développement possibles avec l’inauguration de l’autoroute 30. À ses yeux, c’est l’occasion pour la région de se forger une identité bien à elle.

En premier lieu, Julien Turcotte estime que la région métropolitaine doit être le principal moteur économique non seulement de la province, mais aussi de la région de Vaudreuil-Soulanges. En fait, pour lui, l’activité économique sur l’île de Montréal profite tout autant à la périphérie. Il affirme que, étant donné sa situation géographique avantageuse et le passage des autoroutes 20, 30 et 40 sur son territoire, Vaudreuil-Soulanges jouira du développement économique métropolitain et montérégien.

Il croit, de plus, que les deux sections de la Montérégie (Vaudreuil-Soulanges et la Rive-Sud) n’entreront pas forcément en concurrence lors de l’ouverture de ce nouvel axe autoroutier. Il affirme au contraire que les deux régions profiteront de cette nouveauté en ayant accès à un nouveau marché de produits locaux, mais également à des classes d’employés spécifiques à chaque région. Il cite, par exemple, le cas des chimistes, en pénurie dans Vaudreuil-Soulanges, mais fort nombreux sur la Rive-Sud.

Au point de vue des perspectives de développement économique, Julien Turcotte souligne que plusieurs entreprises, industrielles ou commerciales, souhaitent s’établir dans la région afin de profiter de la proximité et de la ­facilité du transport. Il croit, en ce sens, que Vaudreuil-Soulanges pourrait développer une expertise en matière de transport et de distribution de marchandises. Ainsi, elle jouirait d’un avantage par rapport à ses voisins, ainsi que d’une identité régionale.

En ce qui concerne la démographie, le directeur général s’attend à un second boom de la population, semblable à celui du tournant des années 2000 : « Les gens, auparavant, voulaient vivre à proximité de l’autoroute 20 afin de se rendre facilement à Montréal. Ils voudront maintenant habiter près de la 30. Les nouveaux Vaudreuil-Soulangeois seront des Montréalais d’origine. La création d’emplois fera doubler la population d’ici 20 ans. »

Toutefois, en prévision de cette explosion démographique, Julien Turcotte estime qu’il est primordial pour la région de renforcer son identité afin de ne pas se noyer dans le flot des nouveaux arrivants.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*