Logo

Un an après l’inauguration de la 30

Donner un souffle nouveau

Alors que l’on s’apprête à souffler la première bougie sur le coquet gâteau de la nouvelle autoroute 30, nombreux sont ceux qui se ­réjouissent de l’apport vital de cette artère.

Étant donné les déboires du pont Champlain et de tous les ponts donnant accès à la Rive-Sud, les Vaudreuil-Soulangeois peuvent se sentir privilégiés de ce lien vers Longueuil, Salaberry-de-Valleyfield, Châteauguay, Beauharnois et plus loin encore, tout en évitant la métropole.

J’ai personnellement eu à emprunter l’autoroute à de ­nombreuses reprises et j’ai ­apprécié le temps sauvé, un ­passage plus rapide vers la destination souhaitée. Que ce soit pour les rendez-vous à Salaberry-de-Valleyfield, ou encore pour les conférences à Châteauguay ou des déplacements familiaux vers Varennes ou Brossard, la 30 est le choix sensé.

Un axe vers l’avenir

Toutefois, la 30 va encore plus loin. Pôle majeur de changement pour la région, elle ouvre un lien entre la MRC de Vaudreuil-Soulanges et ses voisines. Elle devient un axe de développement, comme cela était souhaité dès le départ. De nombreux élus ont applaudi son arrivée, puisqu’elle devient un puissant outil de croissance.

Reste à concerter les nombreux décideurs pour donner un véritable envol à cette voie qui deviendra un incontournable.

D’ailleurs, la région milite pour la mise en place d’un pôle logistique national, qui mettrait à profit son potentiel d’intermodalité. ­L’autoroute 30 est la pierre d’assise de ce projet mobilisateur.

Commerçants, entrepreneurs, élus et développeurs, tendez-vous la main et faites en sorte de donner un souffle différent à l’autoroute 30 et à son corridor de l’avenir.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*