Logo
Salaberry-de-Valleyfield tourné vers l’avenir

Salaberry-de-Valleyfield tourné vers l’avenir

Le pont Monseigneur-Langlois

Le pont Monseigneur-Langlois sera moins sollicité en raison de l’ouverture de l’autoroute 30.

Perspectives de développement économique

Les automobilistes venant de Vaudreuil-Soulanges sont contraints de passer par le pont Monseigneur-Langlois pour se rendre à Salaberry-de-Valleyfield. Une situation qui changera dans quelques jours avec l’ouverture de l’autoroute 30.

Mario Besner, directeur du développement économique à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, résume ainsi les répercussions du parachèvement de l’autoroute 30 : « La 30 complète notre offre en matière d’infrastructures. » En fait, il souligne qu’avec la présence d’un port en eaux profondes qui ouvre la porte aux Grands Lacs et aux États-Unis, l’existence de voies ferrées et un réseau autoroutier efficace, Salaberry-de-Valleyfield boucle son projet de complexe intermodal.

La ville, accessible par l’autoroute 30, devient plus attrayante pour les entreprises. « Il y a plein de projets de développement économique qui se concrétisent ou qui sont en gestation, souligne Mario Besner. Par exemple, nous avons conclu une entente de 300 millions de dollars avec la firme Nemaska-Lithium, et une autre est en négociation pour l’arrivée d’une compagnie minière. » Ces entreprises seraient attirées par la présence de moyens de transport.

De plus, Mario Besner soutient que l’administration municipale souhaite aussi voir s’installer sur son territoire de nouveaux commerces.

Enfin, il est d’avis que le parachèvement de l’autoroute 30 permettra la création de nombreux emplois bien rémunérés.

Un port, de nouveaux attraits

Pour Michel Gadoua, président-directeur général du port de Valleyfield, sans pour autant transformer les activités courantes du port, l’inauguration de l’autoroute 30 attirera de nouvelles entreprises dans la région. « Ce qui m’enthou­siasme, explique-t-il, c’est qu’avec le développement du secteur industriel, Salaberry-de-Valleyfield devient un pôle logistique intermodal. Ça attire forcément l’œil des entreprises qui ont besoin de ces facilités de transport. »

Il estime que la nouvelle autoroute facilitera l’importation et l’exportation de marchandises.

Selon Mario Besner et Michel Gadoua, il est indéniable que l’inauguration de l’autoroute 30 entraînera des retombées positives tant pour les milieux industriels que pour les milieux commerciaux.

Sans aucun doute, la région de Salaberry-de-Valleyfield est fin prête à maximiser les avantages découlant de l’ouverture de ce tronçon autoroutier.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*