Logo
L’humain au cœur du développement

L’humain au cœur du développement

Quartier de la gare

La Ville de Vaudreuil-Dorion a adopté un plan particulier d’urbanisme pour le quartier de la Gare. Se basant sur le modèle européen d’aménagement axé sur le transport en commun (transit-oriented development), elle place l’humain au cœur du développement, plutôt que l’automobile.

Le quartier de la Gare est un aménagement urbain à usages mixtes et à densité élevée à proximité de la gare intermodale de Vaudreuil. Sur un terrain de 31 hectares, il deviendra l’un des plus grands aménagements du genre au Canada, soit un quartier de moyenne à haute densité structuré autour d’une station de transport en commun à haute capacité, en l’occurrence une gare ferroviaire. Il comptera de nombreux logements et commerces, une école et sera propice aux déplacements en transport actif, comme la marche et le vélo.

En plus de privilégier le transport en commun, la Ville s’est donné comme objectifs de créer un environnement de qualité, d’harmoniser toutes les composantes nécessaires à la création d’un quartier vivant, dynamique et actif et de combiner des pratiques d’aménagement durable sur le plan social, économique et environnemental.

Dans ce type d’aménagement, la densité d’occupation du sol est répartie de façon logique, favorisant la présence des plus fortes densités près de la gare et des plus faibles en périphérie de la zone d’affluence ferroviaire. La densité varie de 30 à 300 logements par hectare. Un peu plus loin de la gare, on trouve des habitations unifamiliales et jumelées.

En plus, ce type de quartier offre une panoplie de services sportifs, culturels, éducationnels, commerciaux et institutionnels.

À proximité de la gare, on prévoit une mixité d’usages dans un même immeuble. Ainsi, on trouvera au
rez-de-chaussée des commerces de quartier tels que cafés, banques et boutiques et aux étages supérieurs des logements.

Les aménagements du quartier de la Gare prévoient des solutions durables intégrées selon une perspective de développement durable. Les répercussions sur le plan social? Création d’un milieu de vie dynamique permettant aux citoyens de vivre dans un quartier offrant un vaste choix de services à proximité. Et les différents types de logements répondront aux besoins des générations.

Par ailleurs, l’aménagement axé sur le transport en commun encourage le mode de vie actif et en santé par la proximité des activités sportives.

Enfin, il a des répercussions sur le plan environnemental, car il permet d’améliorer la qualité de l’air grâce au transport en commun, de diminuer les îlots de chaleur par la limitation des espaces de stationnement extérieurs et de réduire l’étalement urbain.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*