Logo
« Le meilleur des deux mondes »

« Le meilleur des deux mondes »

Guy Pilon, maire de Vaudreuil-Dorion, est Vaudreuillois depuis toujours. Au fil des ans, il a suivi l’évolution de sa ville. Il estime aujourd’hui que Vaudreuil-Dorion offre « le meilleur des deux mondes » : les vieux quartiers ont été protégés et bonifiés afin de leur permettre de conserver leur cachet d’antan, et les nouveaux quartiers sont pensés dans une perspective moderne de densification de la population.

Guy Pilon voit d’un bon œil l’essor de sa ville, car celui-ci permet d’offrir plus de services. « C’est vrai qu’il y a plus de circulation qu’auparavant, mais il y a beaucoup plus de services aussi, explique-t-il. Les jeunes ont de moins en moins de difficulté à se trouver un emploi d’été. »

Les données de l’administration municipale indiquent que la ville se développera encore pendant trois années avant d’atteindre son plein développement. D’ici là, le maire maintient sa vision : un développement durable axé sur la densité et grâce auquel les citoyens auront accès à des services.

De plus, le conseil municipal actuel a favorisé l’accès aux plans d’eau. De nombreux parcs ont été aménagés le long des cours d’eau, ainsi que des pistes cyclables.

À l’heure actuelle, le défi consiste à attirer des entreprises créatrices d’emplois de qualité afin que la ville se rapproche le plus possible de la « ville parfaite », c’est-à-dire une ville où l’on vit, travaille et magasine et où il y a le moins de déplacements possible.

Une vision humaine

Vaudreuil-Dorion accorde une importance particulière à la dimension humaine. À cet effet, bon nombre de services et d’activités sont tout à fait gratuits pour les Vaudreuillois, dont l’accès à l’aréna, à la bibliothèque et aux projections de films dans les parcs. « Nous sommes tous plus riches collectivement qu’individuellement, résume Guy Pilon. Les gens sont fiers d’être Vaudreuillois, avec des activités comme les feux d’artifice et le Festival international de cirque. »

Transport en commun

Guy Pilon agit également comme président du Conseil intermunicipal de transport La Presqu’Île. Il souligne d’ailleurs la croissance du transport en commun dans la région, mais est conscient que ce service ne pourra ressembler à celui de la métropole montréalaise malgré les considérables améliorations des dernières années.

« Nous venons de créer un lien avec le dernier cégep de la région, soit le collège Gérald-Godin », précise le maire. De plus, l’A40, un service d’autobus express entre la gare de Vaudreuil et la station de métro de la Côte-Vertu, connaît un immense succès et est constamment amélioré.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*