Logo
À deux roues partout – Vaudreuil-Dorion

À deux roues partout – Vaudreuil-Dorion

La semaine dernière, la Ville de Vaudreuil-Dorion a terminé le plan de son réseau cyclable. Une fois le projet terminé, les Vaudreuillois auront accès à 50,3 km de voies cyclables. La Ville procède toutefois progressivement, les coûts s’avérant élevés.

« L’an dernier, nous avons terminé la rue Dutrisac. Cette année, nous voulons terminer la piste cyclable de l’avenue Saint-Charles, explique Guy Pilon, maire de Vaudreuil-Dorion. Nous voulons que les citoyens puissent se rendre sur la piste cyclable du canal de Soulanges. »

Les cyclistes pourront ainsi emprunter la route De Lotbinière, intégrée à la Route verte, le plus grand itinéraire cyclable en Amérique du Nord. Vaudreuil-Dorion fait partie de la Route verte numéro cinq, qui s’étend de la frontière ontarienne au centre-ville de Montréal en passant par le canal de Soulanges.

Ce parcours n’est pas balisé, sa limite de vitesse ne permettant pas un tel aménagement. Cependant, l’accotement est suffisamment large pour permettre aux cyclistes d’y circuler en toute sécurité.

D’un point à l’autre

Dans le cadre d’une autre phase de travaux, la Ville reliera la piste cyclable de la montée Cadieux à celle du chemin des Chenaux en passant par le chemin Dumberry.

De plus, un tronçon cyclable sera aménagé sur le nouveau pont d’étagement de l’autoroute 40 pour permettre aux résidents du quartier Village-sur-le-Lac de se rendre au centre-ville.

La Ville prévoit aussi boucler son tracé en aménageant une voie cyclable entre la montée Cadieux et la
rue Chicoine en passant par la route Harwood.

De quartier en quartier

L’administration municipale veut aussi faciliter les déplacements entre les quartiers. Il faut dire qu’elle accorde une importance particulière au transport actif. Les nouveaux quartiers accueilleront une piste cyclable, et les anciens seront réaménagés.

Des pistes cyclables sur le boulevard de la Cité-des-Jeunes et l’avenue André-Chartrand compléteront le réseau.

Des considérations techniques

Pour la plupart de ses pistes cyclables, la Ville a opté pour un aménagement bidirectionnel, c’est-à-dire que les deux voies sont aménagées sur le même côté de la route et que les cyclistes s’y croisent.

De plus, pour des considérations de sécurité, certaines pistes sont aménagées en retrait de la route. C’est d’ailleurs le cas de la piste cyclable du parc Besner et de la montée Cadieux.

L’aménagement d’une piste cyclable nécessite une voie d’environ 10 mètres de largeur alors que la majorité fait neuf mètres de largeur. C’est pourquoi les pistes longeront souvent les routes principales, généralement plus larges.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*