Logo
Des régates, mais pas juste ça

Des régates, mais pas juste ça

Salaberry-de-Valleyfield a beaucoup à offrir

Valleyfield. Pays des régates. Capitale des régates.

Que l’on soit de n’importe où au Québec, lorsque l’on entend parler de Valleyfield (Salaberry-de), c’est aux régates que l’on fait référence.

Hé bien non! Ce n’est plus le cas. Salaberry-de-Valleyfield, qui ne peut, quoique l’on puisse en penser, renier ses régates, n’est plus que ces courses enlevantes et saisissantes que l’on suit depuis 1976 ans.

Salaberry-de-Valleyfield est aussi un endroit de culture, avec son Musée de société des deux-rives (MUSO), ses soirées musicales et festives au centre-ville, sa salle de spectacle visitée par les plus grands artistes. Valleyfield c’est également un jalon important du pôle logistique national qui s’implantera d’ici les prochaines années dans le Suroît et dans Vaudreuil-Soulanges. Valleyfield fait partie du futur économique de la Belle province.

Cette ville en est aussi une de sports. Les sportifs qui passent à Valleyfield sont adulés. Que l’on pense aux Braves de la Ligue de hockey junior du Québec, aux Dodgers de la Ligue de baseball senior Ron Piché, aux porte-couleurs du Noir et Or du Collège de Valleyfield, les athlètes se font reconnaître là où ils passent. Si bien que cet été, les Petites ligues de baseball ont choisi l’endroit pour y accueillir un important championnat en sol québécois. Les milliers d’athlètes qui y sont passés en 2011 lors de la 46e édition des Jeux du Québec en parlent encore. C’est aussi la ville de Mélodie Daoust, hockeyeuse, médaillée olympique, de Dominic Larocque hockeyeur paralympique, également médaillé de Sotchi, de Jean-Luc Brassard, le boss des bosses.

On y crée des infrastructures pour y accueillir les sportifs de demain.

Salaberry-de-Valleyfield c’est également une ville de loisir et la proximité des plans d’eau n’y est pas étrangère. Une navette fluviale, du ski nautique et la nouvelle vague de plaisir, le flyboard, font courir les touristes à Salaberry-de-Valleyfield qui n’a pas fini de plaire à ses résidents et à ses visiteurs.

Nous vous invitons à découvrir ici quelques-uns des attraits que recèle cette ville historique dont on n’a assurément pas fini d’entendre parler.

Bonne lecture et bonne visite à Salaberry-de-Valleyfield.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*