Logo

Notre-Dame-de-l’Île-Perrot – La qualité de vie, une priorité

Mairesse de la ville de près de 11 000 habitants depuis 2014, Danie Deschênes mise sur ses citoyens.

«  Pour le conseil et moi, la qualité de vie, c’est la priorité numéro un », déclare la mairesse. Ainsi, la Ville a travaillé fort pour améliorer l’accès et le confort de certains sites. « On a des accès à l’eau mais on n’y va pas parce qu’on est dans la boue. Alors on fait des trottoirs sur pilotis tout en bois qui seront magnifiques et qui vont donner accès à l’eau. » De plus, les enfants de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot  profitent aussi de nouvelles installations au parc des Éperviers, un projet qui s’est développé en différentes phases. S’il n’était pas le bienvenu au départ étant donné l’investissement qu’il allait engendrer, il a toutefois été accueilli à bras ouverts lorsque la mairesse a présenté à nouveau le projet. En amassant suffisamment de fonds, l’impact financier s’est vu diminué, réduisant ainsi les réticences des citoyens. « Tout était dans la façon de faire les choses », clame madame Deschênes, fière de cette réalisation. Le parc propose donc terrains de tennis, de basketball, de soccer, des jeux d’eau, des structures de jeux et plus encore. Ce parc a certainement changé la vie de plusieurs familles, qui jouissent dorénavant d’une vie de quartier et de communauté.

Danie Deschênes souhaite offrir ce qu’il y a de mieux à ses citoyens. Photo Myriam Delisle

Un projet d’envergure

Une autre réalisation changera sous peu le portrait de la Ville de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot. La municipalité serait en attente d’une subvention importante qui viendra supporter un projet très attendu par les citoyens, celui du complexe aquatique. « On a espoir que dans les prochaines semaines, on aura de bonnes nouvelles », lance celle qui suit de près le dossier auprès du gouvernement. Le terrain où sera construit le complexe, derrière le Metro du boulevard Don-Quichotte, appartient déjà à la Ville. Ainsi, puisque tout est prêt, l’annonce devrait se faire cet été, et dans le meilleur des mondes, la construction débuterait à l’automne. Par conséquent, les familles perrotdamoises  n’auront plus à fréquenter les établissements des grandes villes voisines. Elles pourront profiter des installations modernes de leur propre complexe.

Tellement beau

La Ville a lancé il y a deux ans, le « bébé » de Danie Deschênes, soit la campagne Tellement Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, qui vise à promouvoir ses attraits, ses organisations touristiques et culturelles, ses organismes, etc. « On pense sincèrement que si l’économie va bien dans une municipalité, la ville va bien », affirme la passionnée de communications. Cette campagne informe aussi les Perrotdamois sur les merveilleux endroits et richesses locales à découvrir dans leur propre ville, comme la Pointe-du-Moulin, par exemple, toujours inconnue de plusieurs résidents.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*