Logo
La base du tissu communautaire

La base du tissu communautaire

L’aspect communautaire ne sera jamais négligé à Vaudreuil-Dorion s’il n’en tient qu’au maire Guy Pilon.

« En 2017, je suis content de voir émerger un projet comme celui de Vélo-Cité. De voir les programmes que nous faisons avec les différents groupes communautaires  et les différentes communautés. J’adore voir nos citoyens être fiers de ce qu’ils font. De la fierté qu’ils retirent de leurs projets en partenariat avec la Ville. Nous avons la chance d’avoir des contacts privilégiés avec nos communautés, par exemple avec la communauté musulmane, du Maghreb. Les membres des différentes communautés embarquent et participent aux fêtes de quartier comme à toutes nos activités régulières offertes. À l’intérieur du défilé Mozaïk, les citoyens issus, par exemple, des communautés de l’Inde, d’Haïti et d’Amérique latine se mélangent aux Québécois d’origine grâce aux travaux des artistes Monica Brinkman, Tina Struthers, Lucie Bisson et John McRae. Nous n’avons plus besoin de faire de distinctions, tous célèbrent ensemble. Ces fêtes sont pour tous. Lors de la fête de clôture du Club de lecture d’été tenue le week-end dernier, les familles présentes étaient originaires du Québec, mais aussi de partout sur la planète. C’est magnifique de voir ça », explique le maire qui applaudit le programme Je Suis… pour avoir créé la base de ces liens. « L’année 2017 c’est la continuité de ça. C’est dans nos gênes, ça ne s’essouffle pas. Nous avons créé des liens avec nos concitoyens de tous âges, de toutes origines et de toutes conditions, toujours indépendamment de nos différences et nous travaillons à les maintenir. Ça va bien. Nous vivons le changement pratiquement tous les jours, nous le vivons positivement et harmonieusement, c’est une belle réussite! », lance Guy Pilon.

La Maison des jeunes a établi ses pénates au « skate park ». « Nos jeunes se sont engagés. Avec l’aide de nos équipes, ils ont créé quelque chose de différent qui emmène de la sécurité et un dynamisme magnifique au site. La murale peinte sur le viaduc de la rue Valois par les Jeunes du Carrefour Jeunesse Emploi et l’artiste Madeleine Turgeon est un très bel exemple de partenariat entre la Ville et les organismes. Ça prenait des jeunes qui y croyaient et qui voulaient embarquer. Je suis fier », a conclu le maire.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*