Logo
A-30 : un incontournable incitatif

A-30 : un incontournable incitatif

Développement économique
Julien Turcotte

Julien Turcotte se dit satisfait du développement induit par l’autoroute 30 au cours de la dernière année.

Ouverte depuis bientôt un an, l’autoroute 30 a su, selon le direc­teur général du Centre local de développement (CLD) Vaudreuil-Soulanges, devenir un vecteur de développement pour la région. Il affirme que le meilleur reste à venir.

« Seulement 10 kilomètres des 140 que couvre l’autoroute 30 se trouvent dans Vaudreuil-Soulanges, mais ceux-ci représentent véritablement la porte d’entrée », explique Julien Turcotte, directeur général du CLD Vaudreuil-Soulanges. Il poursuit en ces termes : « C’est ici que l’autoroute 30 connecte avec les autres grands marchés, les grands partenaires commerciaux du nord des États-Unis ou encore de l’est de l’Ontario. »

Selon lui, le potentiel de développement dans Vaudreuil-Soulanges du nouvel axe autoroutier n’est pas passé inaperçu chez les grands investisseurs régionaux, mais aussi internationaux. En effet, rappelons que le groupe Harden, bien implanté dans la région, a annoncé récemment l’amorce de la construction de sa quatrième phase de développement à Vaudreuil-Dorion qui fera passer la zone commerciale de l’investisseur à un million de pieds carrés. Il s’agit d’un investissement de 150 M$. « Les investissements des dernières années du groupe ont porté leurs fruits », se réjouit Julien Turcotte. Par ailleurs, le géant suédois en télécommunications Ericsson a confirmé un inves­tissement de plus d’un milliard de dollars à Vaudreuil-Dorion afin de construire un centre de recherche et développement.

« Ce ne sont que deux exemples, souligne Julien Turcotte, mais il s’agit aussi de signes incontour­nables que l’autoroute 30 ouvre la région sur de nouvelles possibilités. Le nouvel axe permet aussi de faciliter l’arrivée de professionnels dans Vaudreuil-Soulanges. » Julien Turcotte est d’avis qu’une nouvelle phase d’investissement pourrait être lancée.

Dans l’attente d’un pôle logistique

Depuis de nombreux mois, le CLD Vaudreuil-Soulanges milite pour la mise en place d’un pôle logistique national dans Vaudreuil-Soulanges. Cette mesure permettrait, selon l’organisation, de profiter des infras­tructures de transport de la région et sa proximité avec le port de Montréal et l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau afin d’en faire une plaque tournante de l’intermodalité dans l’est du Canada.

« Le gouvernement du Québec s’est fixé février 2014 comme date butoir pour l’annonce de l’établissement d’un pôle logistique. Nous aimerions beaucoup que celui-ci soit instauré dans la région, explique Julien Turcotte. Une telle annonce lancerait le développement indéniablement. »

Il souligne du même souffle être satisfait du rythme auquel se font les investissements dans Vaudreuil-Soulanges. Selon le directeur général, un rythme modéré permet aux autorités de garder un meilleur contrôle sur le développement des municipalités.

Ainsi, au-delà de l’amélioration de la circulation des Vaudreuil-Soulangeois vers la Rive-Sud, l’autoroute 30 représente aussi l’ouverture d’une toute nouvelle route commerciale qui relie solidement la région aux grands marchés.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*