Logo

Un chapitre de l’histoire de la paroisse Saint-Jeanne-de-Chantal

Laurier Farmer passe le flambeau

Depuis 1964, Laurier Farmer a occupé divers postes au sein des paroisses de Vaudreuil-Soulanges. Après 20 années dans la paroisse Sainte-Jeanne-de-Chantal, cet homme de cœur prend sa retraite.

En 1992, l’abbé André Lafleur quittait son ministère au cours d’une cérémonie qui a marqué la mémoire des Perrotdamois. Aux abords du cimetière de Sainte-Jeanne-de-Chantal, il a salué la foule depuis le pont d’un navire voguant vers le fleuve.

Laurier Farmer se souvient très bien de ce 1er septembre 1992, lorsqu’il a repris le poste de curé de la paroisse Sainte-Jeanne-de-Chantal. Il se souvient d’une population chaleureuse qui l’a accueilli à bras ouverts, d’une communauté d’environ 5000 personnes aux quatre coins d’une véritable campagne urbaine. Il se souvient de son arrivée dans une église historique au cœur d’un enclos patrimonial.

Deux décennies d’amour

En 20 ans, Laurier Farmer a assisté à plusieurs changements au sein de sa paroisse et a contribué à la mise sur pied de divers groupes. Il a entre autres agi au sein des Chevaliers de Colomb, des Scouts et Guides, du Cursillo, du S.O.F et du M.T.C de la Jeunesse ouvrière chrétienne. En 2000, faisant preuve d’innovation, il contribue à la création d’un site web pour la paroisse, un carrefour d’information et de ressources. Des activités comme les repas partagés et le Club de l’Âge d’or ont prospéré durant ses années de ministère.

Le 1er juillet dernier, une fête a été donnée en l’honneur du départ de l’abbé Farmer. Dans son homélie, le curé Richard Wallot a décrit en ces termes la solidarité et l’ouverture de l’abbé Farmer : « Laurier a été un collaborateur et artisan important de la solidarité régionale avec les paroisses de Vaudreuil-Dorion », rappelant également son engagement, son dévouement et son hospitalité. Et d’ajouter : « Voici un prête qui vous a servis, aimés et accompagnés dans votre foi, vous apportant la richesse de la parole de Dieu, la grâce de l’Eucharistie, une présence de réconfort et la célébration de vos naissances, de vos croissances, de vos joies, de vos peines, de vos noces, de vos deuils. » En effet, nombreux sont les résidents de l’île Perrot qui, dans les dernières années, ont pu compter sur l’abbé Farmer pour une célébration religieuse.
Le curé a ainsi conclu son homélie : « Merci, Laurier, mon voisin et mon frère, de ce que tu as été ici pour nous et pour moi. »

Ayant visiblement marqué l’histoire de la paroisse, l’abbé Laurier Farmer cède sa place au père Gérard Messi Malla, tournant la page d’un chapitre de l’histoire régionale. Il demeure toutefois disponible pour les services au Centre d’accueil Laurent-Bergevin et pour des remplacements occasionnels.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*